ASSOCIATION VIA SAHEL ENFANTS D'AFRIQUE ET DE BAMAKO

Domaine de Sautou
82160 CASTANET CAYLUS
Tél : 05 63 65 72 64

Bonjour à tous,

Chère adhérentes, Chers adhérents,

 

Nous avons le regret de vous annoncer le décès d'Olivier Farvacques, le dimanche 2 octobre 2011 à Sao Paulo, des suites d'un AVC. Olivier était le vice président de notre association. Il participait à d'autres associations caritatives, il nous avait apporté bon nombre d'adhérents, avait créer notre site internet.

Olivier était aussi notre ami et nous le regrettons tous, car s'était quelqu'un de généreux notamment quant au partage de ses propres amis. Il aimait mettre en relation ses rencontres,  les amis de ses amis, lors de repas ou de fêtes chez lui ou ailleurs. Ainsi beaucoup de personnes se connaissaient et s'appréciaient grâce à lui. C'était un des acteurs qui a dynamisé l'association et créer des liens forts entre les personnes et nos actions.

En l'honneur de son souvenir nous publions sur cette lettre d'info, qui existe aussi grâce à lui, des témoignages de son souvenir. Si vous voulez en faire de même répondez à cette lettre via le lien contact sur le site et nous ferons d'autres publications.

Un hommage à Olivier aura lieu plus tard, lorsqu' il sera revenu parmi nous, avec tous ses amis et sa famille.

 Nous vous tiendrons informé de la date et du lieu pour ceux qui souhaitent se joindre à nous. En attendant toutes nos pensées vont vers lui et ses proches.

Merci Olivier pour ce que tu étais et merci pour la présence que tu avais auprès de via sahel enfants d'afrique. Tu restes avec nous, nous continuerons nos actions avec toi.

le Bureau.


Témoignages :

 " La rencontre se doit être le début d'un merveilleux partage! Tu me manques Olivier..."

Daniel Egault.


"A la générosité, au goût de la vie, à la beauté du coeur...A l'amour, au respect et à l'empathie...
Autant de trésors que tu portais en toi...
Avec une grande tendresse de notre part..."

Eric et Pascal.


je tenais à vous apporter tout mon soutien et ma compation,
je vous joint également ce texte de Charles Péguy, ainsi que cette petite vidéo

Philippe

La mort n'est rien,
je suis seulement passé, dans la pièce à côté.
Je suis moi. Vous êtes vous.
Ce que j'étais pour vous, je le suis toujours.
Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné,
parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.
N'employez pas un ton différent,
ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez,
pensez à moi,
priez pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison
comme il l'a toujours été,
sans emphase d'aucune sorte,
sans une trace d'ombre.
La vie signifie tout ce qu'elle a toujours été.
Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de vos pensées,
simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.
Charles Péguy, d'après un texte de Saint Augustin


Olivier était plus qu'un ami c’était un membre de ma famille, c'est mon frère qui vient de nous quitter.
Un homme d'une immense culture, d'une grande humanité, d'une grande générosité, toujours égale à lui même la main sur le cœur pour tous le monde. Il nous aura aidé tous a relativiser les fait dans nos souffrances nos bobologies avec son humour parfois décapant et par ses connaissances précieuses, fort de sa philosophie de vie et de son expérience sans jamais se plaindre ou s'épancher, quand il en aurait eu besoin. Un homme vraiment exceptionnel.

Quand on rompt la branche d’un arbre,
le trou on ressent la douleur,
les racines verse des larmes de sang
et la fleure porte le deuil.
Parole Tzigane

Gil

Quand on rompt la branche d’un arbre,
le trou on ressent la douleur,
les racines versent des larmes de sang
et la fleur porte le deuil.
Parole Tzigane

Tu étais plus qu'un ami, un membre de notre famille mon frère.
Ta culture, ton humanité, ta générosité, nous ont ébloui.
Tu nous as montré un chemin, présenté tes amis, des personnes aussi lumineuses que toi,
de vrais humains luttant pour l'abolition de la souffrance.
C'est avec eux que nous continuerons la route sur laquelle tu nous laisses.
Tu seras toujours présent dans notre cœur.

Pensées affectueuses à ta famille.

Tes amis pour l'éternité
Catherine et Gil


Dans cette épreuve pour votre organisation, et pour la famille d'Olivier, nous sommes " en présence de coeur " avec vous.
" La lumière d'espoir transmise par des personnes comme Olivier ne peut s'éteindre, à nous de suivre son chemin et de la maintenir allumée "
Help India et Help France sont avec vous

Pour Help France et Inde.

Catherine et André Mâge

PS. Olivier avait acheté un Kalamkari pour soutenir " Help India " , que notre ami Indien, Sambu, avait expliqué et traduit à Olivier. Nous ne l'oublierons pas.



En souvenir de ses éclats de rire, pour sa générosité, en souvenir de l'amitié partagé, de ces belles rencontres, de l'homme qu'il était et de son savoir être. Merci Olivier.

François


Salut Olivier,

"Oui les cieux
nous appellent avec amour dans
leur sphere,et plongent
nos ames dans les vastes
mers de l,eternite"

(Lord Byron)

Un Grand Merci l,Altruiste,

Vi ses

michel


« Tout ce qui n’est pas donné est perdu »
Olivier aimait cette phrase qui lui allait si bien.
Sa générosité, son humour, son amour, sa sensibilité, sa fragilité, sa force m’ont aidé dans des moments difficiles à garder le cap?et une belle et trop brève rencontre entre "hépatants" me réchauffe encore le coeur.

Merci Olivier pour ce que tu es et restera pour moi.

Huguette (melody)


J'attendais son appel téléphone...
Il n'est pas venu mais j'ai reçu beaucoup plus depuis le 2 octobre,
pas un jour sans qu'il ne soit venu me souffler dans les oreilles.

Je ne serais pas parmi vous aujourd'hui,
mais je viendrais seule avec mon granit dès que je le pourrais.
Winnie et Jean-Marie sauront m'indiquer le chemin.
Je les embrasse bien fort, ainsi que tous ceux qui partagerons cet instant.

Edith



Entourés de tes amis tu es parti pour ton dernier voyage je suis très triste mais j'ai une pensée toute particulière pour ceux qui étaient bien plus proche encore de toi ,
je pense à Gil , je pense à ton Bloub , je pense à Steven.............je pense à ta famille ....il faut s'habituer à regarder vers les etoiles
tu laisses un grand vide , j'avais encore des choses à partager avec toi , j'avais encore besoin de tes mots de réconfort pour mon coeur de maman .........
j'èspère juste t'avoir donné aussi un peu de moi , de l'amitié partagée...........comme dans cette chanson que je te dédie<

http://www.youtube.com/watch?v=MXWfb1PpmbQ

Ramses

l'amour est la seule clé pour l'éternité. Tu l'avais bien compris...
Tu restes dans nos coeurs et nos têtes, merci à l'écriture, aux photos... que de belles traces de ta belle personne.

Lolanic


Hier autour de l’Olivier
Autour des cendres éparpillées
Dans la douleur et le recueillement
Nous étions, famille, amis, zhèpatants
Pour un dernier adieu,
A notre cher éléphant
Le cœur serré les larmes aux yeux
Plein d’un désespoir bouleversant


Adieu mon ami

François


Je n'étais pas là pour planter ton olivier, cher Oliv'
Mes pensées étaient pour toi pourtant ce samedi,
même le ciel ici s'est mis à pleurer,
les gaulois l'auraient vu tomber,
j'ai aimé qu'en ce jour, le soleil soit en berne.
Il nous faut maintenant te laisser partir
mais la place que tu as pris dans nos coeurs se réchauffera toujours en pensant à toi.

Lolotte


Holy est une des plus belles "rencontres" de ma vie. Je t'aime, tu es un être d'exception et ce connard de Dieu a une chance inouïe si tu acceptes d'entrer dans son paradis, il ne te mérite certainement pas. A bientôt Olivier, ton départ me flingue, moi qui te connaissais si peu... Mais un atome d'Holy suffit pour faire naitre une relation exceptionnelle. Je plains très sincèrement ceux et celles qui ne t'ont pas connu.

José


Si toute vie va inéluctablement vers la fin, il faut, tant qu'elle se déroule, la peindre d'amour et d'espoir comme tu le faisais si bien,Olivier.

Tu nous manques

Michel


Un grand Monsieur vient de nous quitter.

Olivier, notre Olivier qui aimait tant la vie.

Aprés le choc, me vient la tristesse., tu nous manques et manqueras trés trés lontemps.

Adieu l'ami.

Sky les larmes aux yeux,


Il reste comme un vide, une impossibilité d'agissement...
Alfred Deller passe en boucle comme pour raviver ta présence, rester avec ce manque de toi...
Toi, qui n'a jamais été l'ami d'un jour
Qui donnait pour toujours.
Kiss mon frère

Pat-leon


A olivier, notre éléphant,

Tu nous a fait une dernière pirouette,
notre équilibriste, notre clown ici si rarement triste
Il y a des meuhnon dans ma tête, des merdalors,
T' étais tellement trop fort,
pour nous ramener le sourire et nous faire rire

Notre roi des pôtos est mort,
et « ses » pouets , pouets dans la salle
sont sidérés , muets, déboussolés.
Tu es tombé de ta bulle, d' un coup,
d' un crac, sans crier gare,
encore de l' art.

Tu as marqué de ton humour ,de ton esprit,
tant de posts, que comme une gosse
je guettais en me demandant,
qu' est-ce qu' il a pu nous inventer ?
Dans tous les registres tu te promenais,
pour partager tes facéties .

Mental-0, ton 0 s' est envolé,
Il nous reste tant de toi, pourtant,
Tu es parti le cœur léger, de tout
ce que tu nous as donné.

Cécile (click)


écrivez-nous ici