In English here

Hôpital de Sangha

LETTRE DE RECONNAISSANCE

 

Cet hôpital est le fruit du partenariat  de Via-Sahel et  du gouvernement malien. Il concerne 56 villages qui rassemblent 40 000 habitants et vient remplacer l’ancien dispensaire de Sangha, localité située à 900 km de la capitale Bamako.
En fonction depuis janvier 1998, il a une capacité de 15 lits, un bloc opératoire, un appareil de radiologie.
Une structure d’accueil destinée aux familles des malades permet aux personnes hospitalisées d’être alimentées à  moindre frais pendant le séjour et de ne pas rester seules.

 

 

 

Maternité de l’hôpital de Sangha

 

En 1999 une maternité a été construite. Elle est venue s’adjoindre au premier bâtiment.Depuis sa construction, la mortalité à la naissance des enfants a fortement diminuée, environ 400 bébés naissent au sein de cette structure, un nombre  qui ne cesse de s’accroître d’année en année.

La responsabilité de cette activité est assurée par: l’association Via Sahel Enfants d’AfriquePrésidente :
Winnie NOSAL
Domaine de Sautou
82160 CASTANET
Tél : 05.63.65.72.64
Fax : 05.63.67.01.79

 

 

 

Des pharmacies

 

Des pharmacies de premières nécessitées ont été mises en place dans les villages les plus difficiles d’accès.

Cet hôpital est aujourd’hui entièrement autonome, cependant d’autres associations interviennent également pour en améliorer le fonctionnement. Le médecin responsable de cet établissement est le Docteur en médecine et Chirurgien Ibrahim OULOUGEM.
La responsabilité de cette activité est assurée par l’association

Via Sahel - Cahors L’antenne "Cahors-Gourdon" oeuvre avant tout
dans le domaine de la SANTÉ.

 

 

Laboratoire d’analyses médicales de Sangha

 

Cet établissement a été réalisé et fonctionne depuis 2008, grâce notamment à l’intervention des ONG internationales « Biologie Sans Frontière » et « Électricité Sans Frontière » coordonnées par Via Sahel Enfants d’Afrique.

Il s’agit d’intervenir et d’identifier les maladies les plus fréquentes : paludisme, bilharziose, VIH, VHC … dans une zone éloignée des grandes villes, et donc de gagner le temps indispensable à la détection rapide de contaminations mortelles.

 

 

Novembre 2010. Rapport de Mission

 

Rapport de Mission effectuée par Joseph Cuziat et Jean Sémon
à Sangha, République du Mali, en novembre 2010.

par Joseph Cuziat et Jean Sémon

Association " Biologie Sans Frontières "

Ibrahim et Joseph

 

 

 

La mise en place d'un secteur Biochimie, rendue possible par l'acquisition d'un spectro-photomètre, a bénéficié de l'aide généreuse de la société française " Biolabo ".

Des rencontres avec quelques personnalités ont eu lieu à fin de rechercher les soutiens indispensables à la pérennisation de ce laboratoire, dont l'utilité pour la population locale semble reconnue.

 

 

 

 

Un personnel qualifié à été sélectionné, et bénéficie d’une formation continue assurée par l’ONG internationale « Biologie sans frontière ».

La gestion du laboratoire est sous la responsabilité du C.S.C.O.M (Centre de Santé Communautaire)

et de Via Sahel Enfants d’Afrique

 

 

 

Ibrahim au travail

 

Un historique de l'opération de mise en place progressive du laboratoire permettra de mieux situer le contexte de l'intervention de novembre 2010, au cours de laquelle -toujours en étroite et fructueuse collaboration avec l'association " Via Sahel, enfants d'Afrique "- nous avons pu évaluer le résultat de l'action précédente de juillet 2009 : plusieurs points de satisfaction ont été constatés ; quelques insuffisances ont été relevées ; quelques améliorations ont été apportées, d'autres devront être réalisées dès que possible.

 

 

 

 

 

Cette nouvelle mission BSF en République du Mali concernait deux sites très différents l'un de l'autre. Le Rapport que vous trouverez en cliquent ici relate l'action menée à Sangha, localité rurale située à environ 800 Km (soit une quinzaine d'heures de trajet) de Bamako, la capitale.