S

In English here


POUR INFORMATION

Nous autres, militants de Via Sahel Enfants d'Afrique et de Bamako, nous avons
eu l'occasion d'examiner la page d'accueil du site que la Fédération Via Sahel a
mis en ligne.

Disons tout d'abord que nous félicitons très vivement nos amis de la Fédération
pour leurs activités et souhaitons le plus vif succès à leurs initiatives.
Toutefois deux paragraphes nous ont pour le moins surpris.Vous écrivez en
effet:

« En 2002,Jean-Marie NOSAL a quitté la Fédération via sahel pour créer via
Sahel Enfants d'Afrique et de Bamako.
Malgré leur nom, les 2 associations n'ont point commun (sic) sauf celui
d'intervenir dans le même pays : le Mali »
Examinons d'abord le 1er paragraphe : Nous sommes en 2016. Entre 2002 et
2016, il s'est écoulé quatorze années pendant lesquelles il est vraisemblable
que beaucoup de militants de la Fédération Via Sahel ont quitté l'association où
y sont arrivés.
En conséquence, sauf à mettre en ligne la liste exhaustive des entrants et des
sortants avec leur date d'arrivée et de départ, il serait bon d'expliciter les
circonstances du départ de Jean-Marie NOSAL puisqu'il constitue un fait
suffisamment notable pour l'avoir évoqué.

Pour vous aider dans cette réflexion, venons-en au deuxième paragraphe dont
nous corrigerons en passant une faute de frappe certainement involontaire :

« Malgré leur nom, les deux associations n'ont aucun point commun...... ».

Cette déclaration appelle plusieurs observations. Contrairement à ce qu'elle
affirme, elles ont plusieurs et même de nombreux points communs.

Tout d'abord, il faut rappeler que Jean-Marie NOSAL a été le fondateur avec
Maité GAY de Via Sahel en 1982.

Ensuite vous évoquez à juste titre les faits saillants de l'histoire de
l'Association : La construction de l'hôpital de Sangha en 1982 (à l'initiative de
Jean-Marie NOSAL), le contrat cadre signé entre Via Sahel et le gouvernement
malien en 1986 (signé au nom de l'Association par Jean-Marie NOSAL), la
création de la première fédération Via Sahel (par Jean-Marie NOSAL en 1992).

Enfin et pour se limiter à un dernier exemple le premier des correspondants de
l'Association à Sangha a été formé et mis en place par Jean-Marie NOSAL.

En réalité les deux associations ont beaucoup de points communs, et c'est
heureux, car grâce à cette communauté d'initiatives les projets mis au point par
les uns et les autres sont complémentaires et ne se concurrencent pas.

Aujourd'hui,où le Mali vit l'un des pires moments de son histoire, il nous paraît
important que cessent les « petites phrases » et les postures d'égo inutiles et
qui n'intéressent Personne.

Ce qui importe aujourd'hui pour nos deux associations c'est, disons le tout net,
un effort commun dans la mesure de nos possibilités pour sauver le Mali du
chaos.

 

 


toute l’équipe de Via Sahel Enfants d'Afrique vous souhaite
leur meilleurs vœux pour l'année 2016

URGENT

Comme l'avait souligné JEAN MARIE dans son dernier rapport, la situation et dramatique à la pouponnière et l'orphelinat de Bamako elle se dégrade de jour en jour. Du lait ils leurs faut du lait nous devons faire vite.
12 euros = une semaine de lait pour 1 enfant.

Winnie la présidente de "Via Sahel Enfants d'Afrique" nous envoie un message de détresse, à lire ci-dessous.
Aidons les, ils ne peuvent pas être victimes de l'irresponsabilité des grands.


Message de grande importance de

WINNIE NOSAL Présidente de Via Sahel Enfants d'Afrique

Je reviens du Mali où j'ai travaillé sur plusieurs projets dont une école pour les enfants de Bamako, la création d'un centre pour les enfants handicapés et surtout la pouponnière de Bamako qui accueille des enfants abandonnés.
Notre préoccupation se porte plus particulièrement sur l'orphelinat de Bamako communément appelé "pouponnière " avec laquelle nous travaillons depuis plus de 30 ans.
Au niveau de cette structure se pose un besoin crucial de lait, du fait de l'augmentation constante du nombre d'enfants accueillis du fait que l'adoption n'est plus autorisée à des personnes Etrangères au Mali.
Les responsables de la pouponnière m'ont exprimés leurs Vives inquiétudes pour les prochains mois et m'ont implorés d'entendre leurs appels. Je me suis engagé à faire dés mon arrivée en France le nécessaire auprès des organismes, ce que nous avons fait. La gravité de la situation exige que nous puissions mettre en place plusieurs solutions. C'est pourquoi nous faisons appels directement à des mamans capables de comprendre avec plus de gravité une telle urgence.
Les événements graves qui se sont produits au Mali, ont privés ce pays d'un afflux de touristes qui apportaient une contribution non négligeable à la pouponnière.

C'est dans le souci de venir en aide à ces enfants et d'aider à prévenir une nouvelle catastrophe qui s'était produite il y a quelques années entraînant la mort de plusieurs dizaines d'enfants.
C'est pourquoi, nous faisons appel à des personnes de bonnes volontés d'accepter d'être des marraines pour diffuser et promouvoir cette démarche et de nous aider à trouver des femmes sensibles à cette situation et qui aideraient à collecter la somme de 12 euros, le prix d'une boîte de lait nécessaire à nourrir un bébé pendant une semaine.

Les sommes recueillies serviront à acheter localement le lait à travers un organisme partenaire de Via Sahel Enfants d'Afrique avec lequel nous travaillons depuis plusieurs années.
Les factures d'achat, vous seront transmises en toute transparence afin que vous suiviez l'utilisation de votre aide.
Espérant pouvoir compter sur votre générosité et votre sens de la solidarité, je vous prie de bien vouloir accepter mes sentiments les meilleurs.

Je souhaite à tous et à toutes une bonne année 2016, pleine de paix, de bonheur et surtout de santé.

Winnie

Daporama: Visitez la pouponnière en cliquant sur l'image

 

Les bonne nouvelles

Jean Marie NOSAL, Fondateur de Via Sahel et Via Sahel Enfants d’Afrique a reçu les honneurs du président de la république du Mali :
Décoré « Chevalier de l’Ordre National du Mali à titre étranger »

Citation
Cette reconnaissance que je m’engage à porter avec honneur et dignité, je l’a dédie à tous les membres de Via Sahel et Via Sahel Enfants d’Afrique
depuis son origine sans lesquels rien n’aurait existé.
Jean Marie NOSAL

ÉCOLE DE BAMAKO
en ce qui concerne l'école de Bamako : nous sommes pas loin de la somme nécessaire à la construction du bâtiment grâce à vous tous
et à notre partenaire "Projet d'Espoir": http://www.123siteweb.fr/projetsdespoir/102976697

"Projet d'Espoir" et "Via Sahel Enfants d'Afrique" s'unissent et mettent en commun leurs expériences et leurs moyens depuis de longue date.
La contribution de "Projet d'Espoir" pour la construction de l'école de Bamako s’élève à 8000 euros
+ 25 625 euros de Via Sahel Enfants d'Afrique 33 625 euros sur 35 000.
Les travaux pourront donc commencer fin juin 2016.
Nous aurons mis un peu de temps pour récolter les fonds mais tous unis nous arriverons à nos fins. Merci à vous merci pour eux.

 

 


 

RAPPORT DE MISSION DE JEAN MARIE NOSAL

DU 06 NOVEMBRE AU 20 NOVEMBRE 2015

OBJET DE LA MISSION :

- Contact avec l’école privée Tieneke DIARRA de Bamako et signature d’un contrat entre Via Sahel Enfants d’Afrique et l’Association Promotion de la femme (APF)

- Voir l’état du transfert des enfants handicapés vers BAGUINEDA.

- Prise de contact avec les responsables de la pouponnière afin d’évaluer la situation des enfants.

- Rencontre avec les responsables de l’hôpital de la maternité et le laboratoire de Sangha pour évaluer les problèmes actuels.

- Rencontre avec le centre de transfusion sanguine pour assurer l’approvisionnement des besoins du laboratoire.

- Paiement des frais de nourriture des enfants de la rue de MOPTI pour l’année 2016.

- Mise en place et financement d’un 2ème jardin de femmes.

 

VIA SAHEL ENFANTS D’AFRIQUE
Jean Marie NOSAL
Fondateur
Président Honoraire

 

Nous avons pu constater lors de ce voyage que les tensions et les
appréhensions que nous avions ressenties l’année précédente à Bamako
s’étaient bien atténuées et la population étrangère bien plus nombreuse que
les années précédentes.

école de Tiénéké DIARRA

Visite de l’école de Tiénéké DIARRA où nous avons trouvé une école en pleine
activité dont le nombre d’enfants qui a encore considérablement augmenté.

La construction de cette école que nous avions projeté de reconstruire n’a pas pu
se faire dans les délais prévus n’ayant pas réussi à réunir les fonds nécessaires
avant la période des vacances, nous avons été contraint de retarder jusqu’aux
prochaines grandes vacances le début des travaux (1er juillet 2016).
Nous avons donc élaboré et travaillé sur la structure juridique et associative de
cette école, il a été fait un contrat de partenariat avec l’association promotion
de la femme et inclus certains parents d’élèves, nous avons recruté un
comptable pour mettre en place une comptabilité fiable. Nous avons
également apporté comme l’an passé notre contribution pour l’année 2016
pour la nourriture des enfants souffrant de malnutrition.

 

Comme chaque année nous sommes allés à la pouponnière de Bamako pour y apporter notre contribution annuelle pour le lait des bébés ainsi que le salaire des nounous, un total de 4000 € a été octroyé. Nous avons pu constater un accroissement important de bébés du fait que l’adoption n’est plus autorisée en dehors du Mali.

pouponnière

Nous avons noté une très forte inquiétude chez les responsables de la pouponnière quant à la nourriture des enfants et particulièrement des bébés. Le budget et la contribution de l’état reste sensiblement le même depuis des années.
Le fait d’avoir supprimé l’adoption à des personnes étrangères au Mali, a privé la pouponnière d’un afflux important d’argent qui contribuait à assurer d’une façon pérenne le lait des bébés. Les événements récents survenus au Mali ont privés ce pays d’un afflux de touristes qui apportaient une contribution non négligeable à la pouponnière.
Nous tenons à exprimer tout particulièrement notre préoccupation pour toutes les questions alimentaires de la pouponnière pour les prochains mois. Nous proposons de faire appel à des entreprises et à des sociétés produisant l’alimentation et le lait pour la petite enfance à qui nous ferons parvenir des dossiers faisant appel à leurs aides et attendons toutes propositions.

Le transfert des enfants handicapés (qui vivent à la pouponier) dans un lieu de vie adapté à leurs
problèmes n’a pas pu se faire, les personnes avec lesquelles nous avions
travaillé sur ce projet ont étés mutées dans d’autres services et nous nous
sommes donc trouvés en face d’une administration qui n’avait pas la
connaissance de ces dossiers. Nous avons dû reprendre l’ensemble des
dossiers.
Nous espérons que ce problème sur lequel Via Sahel travaille depuis plusieurs
années trouvera un aboutissement afin que ces jeunes enfants handicapés
trouvent un lieu adapté à leurs situations.

 

Comme l’an passé, nous n’avons pas pu nous rendre à Sangha dans le nord du pays où il nous est fortement recommandé de ne pas nous y rendre (Ambassade de France) en effet l’hôpital, la maternité et le laboratoire sont situés dans cette zone. Nous avons donc été rejoins comme l’an passé à Bamako par les responsables de ces établissements pour nous rendre compte et percevoir notre contribution annuelle à ses différentes activités.En ce qui concerne la maternité, il y a comme chaque année environ 400 bébés.

Les activités chirurgicales de l’hôpital se poursuivent, Docteur DICKO médecin chirurgien en assume la responsabilité aidé de quelques médecins stagiaires.
L’hôpital est géré par l’ASACO (centre de santé communautaire).

le laboratoire

Le laboratoire construit par Via Sahel dont le responsable est monsieur DIAKITE a été reconnu d’utilité publique, les frais de fonctionnement reste à la charge de l’Association.
Les activités du laboratoire ont étés particulièrement importantes cette année en raison de la période des pluies prolongée (paludisme important chez les nourrissons) de ce fait, le nombre de transfusion a augmenté et les poches de sang ont fait défaut.
Via Sahel a pris contact avec le centre de transfusion national de Bamako dont le directeur est le professeur Baby pour voir de quelle manière ce laboratoire très éloigné de Bamako pourrait être régulièrement approvisionné (un courrier va être adressé au centre de transfusion ainsi qu’au laboratoire de Sangha pour palier à ces manquements).

Enfants de la rue

 

 

 

La contribution de 4000 € des enfants de la rue de Mopti a été versée comme chaque année, mais elle s’avère insuffisante en raison d’une augmentation du nombre d’enfants.

 

 

 

 

 

 

 

jardin

A la demande de nombreuses femmes de la région de Sangha, il nous a été demandé de faire un projet pour un second jardin. En effet, le premier jardin s’avère être insuffisant pour un nombre croissant de femmes en constante augmentation.
Il a donc été versé à ce titre 2000 € pour le démarrage de ce second jardin et Madame la Présidente fera appel à des fonds pour terminer ce projet.

 

En conclusion
Durant ce voyage, nous avons constaté un appauvrissement très important de la population Malienne à Bamako. Nous avons eu l’impression que tout le monde cherchait la nourriture. Un appauvrissement général que nous n’avions pas constaté les années précédentes. Un artisanat très ralenti, sans créativité. Lorsque l’on passe devant des boutiques on ne nous sollicite plus pour y rentrer (perte de dynamisme important).

chevalier de l'ordre du Mali

Jean Marie NOSAL, Fondateur de Via Sahel et Via Sahel Enfants d’Afrique a reçu les honneurs du président de la république du Mali :

Décoré « Chevalier de l’Ordre National du Mali à titre étranger »

Cette reconnaissance qu’il s’engage à porter avec honneur et dignité, il l’a dédie à tous les membres de Via Sahel et Via Sahel Enfants d’Afrique depuis son origine sans lesquels rien n’aurait existé.

Jean Marie NOSAL

 

 

PS : Les derniers évènements du Mali, le jour de mon retour, risquent de compromettre à nouveau gravement la situation du Mali, qui semblait reprendre doucement.
Tellement regrettable.
Jean Marie

 


Samedi 31 Janvier 2015

A 20h30

Soirée spéciale Ty Catch Impro

pour Via Sahel Enfants D'Afrique

Ty Catch Impro

Auvergne

Ty Catch Quimper

contre

Impro
Auvergne

 

Tarif: 7 euros

Venez nombreux ! Prévénez vos amis !

Jean Marie

Ty catch impro vous invite à une soirée exceptionnelle, un match d' improvisation ou 4 comédiens vont s' affronter dans une joute verbale sur des thémes choisis par le public. Une prestation qui risque de rester dans les annales des soirées de Ty Théâtre !

Ty Catch Impro Quimper accueillera à Ty Théâtre la ligue impro Auvergne.

La totalité de la recette de la soirée reviendra à l'association "Via Sahel Enfants d'Afrique" en vue de la construction d'une école à Bamako.

Le grand aventurier Jean-Marie Nosal fondateur de l'association, qui revient du Mali, sera présent à cette soirée pour nous en parler.

 


Une école pour BAMAKO par lerenard29

Tout comme 2014 cette année encore, Ty Catch impro et Ty Théâtre, se mobilise pour les enfants du Sahel.
L'an dernier Ty Catch Impro, la compagnie Sucre d'Orgue, Margoden-Théâtre et le Ty Théâtre se sont mobilisés pour les jardins de femmes à Sangha au Mali. L 'opération est arrivée à son terme avec succès. Bravo à tous et merci pour votre participation.

Voici la lettre de remerciements des femmes maraîchères ci-desous et le film qu'elles nous ont envoyé est disponible Ici

Remerciment

Rapport de mission du 1er décembre 2014 au 15 décembre 2014

 

Objet de la mission :

  1. Reprendre contact avec le MALI, avec toutes les activités de L’Association Via Sahel Enfants d’Afrique :
  2. hôpital de Sangha
  3. Laboratoire
  4. Enfants de la rue de Mopti
  5. Construction de l’école
  6. Jardins de femmes …..
  7.  
  8. Rencontre avec la première dame du Mali à AMALDEME et à la pouponnière (échange sur le lait des bébés ainsi que sur le transfert des enfants handicapés de la pouponnière).

 

  1. Construction de l’école primaire de Bamako.
  1. Rencontre avec la direction nationale de transfusion sanguine + réapprovisionnement du laboratoire en matériel.

 

Nous nous sommes rendus au Mali du 1 er décembre au 15 décembre 2014, nous n’avons pas pu sortir de Bamako  pour des raisons de sécurité suite à de très fortes recommandations du ministère des affaires étrangères  interdisant de sortir de Bamako (risque majeur d’enlèvement).

Comme chaque année à cette date nous devons emmener les fonds nécessaires aux fonctionnements de nos activités pour l’année suivante  (se référer à la liste jointe des dépenses).
Une rencontre avec Madame la Première Dame du Mali à la pouponnière puis à AMALDEME (Association Malienne de lutte contre la déficience mentale chez l’enfant).
 Cette rencontre nous a permis d’évoquer des différentes situations dont nous nous occupions depuis plusieurs années à savoir :
- le lait pour les bébés qui manque à certains moments et qui pose des problèmes importants, il faut savoir que l’effectif des nouveaux nés à la pouponnière est en forte croissance, le nombre est actuellement de 224 bébés et ne cesse de s’accroître suite à un appauvrissement de la population qui fait que le nombre de bébés abandonnés est plus important et que l’adoption par des personnes étrangères au Mali est interdite, nous avons rencontré les autorités de tutelles pour évoquer ce grave problème, il nous a été dit que cette question serait évoquée à l’Assemblée Nationale dans les tout prochains mois .
 La question du transfert des enfants handicapés de la pouponnière dont la situation n’a guère évoluée depuis notre dernier passage, ces enfants sont au nombre de 47 (très lourds handicaps).
Le lieu que nous avions désigné l’année dernière pour accueillir ces enfants handicapés a été reconnu et accepté par l’administration de tutelle, reste à faire les aménagements préalables avant leurs installations. A cet effet  nous avons fait établir un devis qui s’élève à 20 Millions de F.CFA à la charge des pouvoirs publics qui ne sont pas encore budgétés. Nous osons espérer que cela pourrait se faire dans les tout prochains mois.

Nous avons ensuite pris contact avec les entreprises pour chiffrer la construction de l’école privée Tieneke DIARRA dont nous avions fait établir un plan  par un designer architecte français, cette construction légère et démontable, ce qui pourrait servir de prototype pour la construction d’autres écoles, ce devis s’élève à 35 000 €, le début des travaux  pourrait se faire début juillet 2015. A cet effet, nous lançons un appel aux dons sur internet dès le mois de janvier, nous espérons que ce projet pourra aboutir comme prévu.

La rencontre avec la direction nationale de transfusion sanguine s’est faite dans de très bonnes conditions, il nous a été remis un stock important de poches de sang  qui ont été acheminées vers le laboratoire de Sangha ainsi que tout le nécessaire au laboratoire + tests VIH, Hépatite …. Un hémoglobinomètre a été financé conjointement  par Biologie sans frontière et Via Sahel Enfants d’Afrique, ce matériel a été acheminé par nos soins vers le laboratoire de Sangha, cet instrument permet de faire des analyses lorsqu’il y a rupture d’électricité et pendant la nuit lorsque cela est nécessaire. Le laboratoire devient très important dans la qualité des soins à Sangha, nous venons d’apprendre que ce laboratoire a été agrée par les services nationaux et reconnu d’utilité publique.

Au cours de cette mission, notre grand regret est de ne pas avoir pu se rendre à Sangha pour des raisons de sécurité étant donné que la plus grande partie de nos activités se trouvent là - bas : hôpital, maternité, laboratoire, puits, écoles et collèges, les jardins de femmes ainsi que les enfants de le rue à Mopti. Il est à noter que les responsables de nos activités à Sangha viennent nous rencontrer à Bamako lorsque nous ne pouvons pas nous y rendre.

Dans l’ensemble cette mission nous a permis de prendre contact avec le Mali, a travers toutes ces difficultés nous avons pu constater que les Maliens payent un lourd tribut, un ralentissement commercial, absence touristique totale, paupérisation importante de la population sans oublier la maladie Ebola qui est très présente dans l’esprit de chaque Africain.

 Fait à Sautou le 13 janvier 2015.
         Jean Marie NOSAL


Mission du 1er Décembre 2014 au 15 Décembre 2014

LISTE DES DEPENSES pour 2015

Frais de Transport + augmentation capital épicerie : 203 200 F.CFA = 309,78 €

Achat de lait pour les enfants de la pouponnière : 3600 000 F.CFA = 5488,17 €

Farine de blé Pouponnière : 450 000 F.CFA = 686,02 €

Jardins de femmes de Sangha : 300 000 F.CFA = 457,35 €

Equi pements (râteaux, brouettes...) : 280 000 F.CFA = 426,86 €

Nourriture des enfants de MOPTI : 2 600 000 F.CFA = 3963,68 €

Matériel laboratoire : 480 000 F.CFA = 731,76 €

Salaire (laborantin] 1137 500 F.CFA = 1734,11

Nourriture des enfants école BAMAKO 1 300 000 F.CFA = 1981,84

Perdiems Permanent Via Sahel Enfants d'Afrique : 325 000 F.CFA = 495,46 €

Total = 21363 200 F.CFA = 32568.05 €



Remerciment 2014

Remerciment

lettre de remerciements des femmes maraîchers

 Et le film le jour de l'eaux



Femmes Maraîchères de Sangha par Gil Martinet

Les Femmes Maraîchères de Sangha!

Le 18 janvier 2014 L'association "AMADOMO" regroupent aujourd’hui 140 femmes maraîchères de Sangha au Mali.
Elles on signé le reçu d'un versement de 2350 € remis par Alain Valet permanent de l’association Via Sahel enfants d'Afrique au Mali.
cette somme à été répartie de la façon suivante, pour mener à bien les activités de ces femmes.
350 € : pour l'achat de semences d'oignons
2000 € : pour le forage d'un puits: diamètre 1,20 m, profondeur de 14 m.
Ces activiste aujourd’hui on était mener à bien et les plantations vont bon train comme le prouve ce clip.
Nous devons encore trouver des marraines pour arriver au nombre de 140

Tous les membres de l'asso « AMADOMO » des femmes maraîchères, remercient les 72 marraines européennes qui ont soutenues de leur don ce projet.

 


Le 4 janvier 2014

RAPPORT DE MISSION AU MALI
DE JEAN MARIE NOSAL
DU 10 JANVIER 2014 AU 26 JANVIER 2014

OBJET DE LA MISSION :

-Reprendre contact avec le Mali après les évènements graves qui se sont passés au Mali en 2013

-Prise de contact avec la pouponnière

-Création d’un Lieu de Vie pour Enfants Handicapés

-Rencontre avec le Directeur National de la Promotion de la Femme, de l’Enfance et de la Famille

-Rencontre avec l’Association Malienne de lutte contre la déficience mentale et de l’handicap (L’ALAMADEM)

-Rencontre avec la direction Nationale d’ORANGE Mali

-Contact avec la Transfusion sanguine

-Contact avec une école privée créée sur l’initiative de Madame TIENEKE DIARRA


1-Nous avons pu constater que la population étrangère au Mali est à peu près absente, je me suis trouvé seul comme passager étranger de Lisbonne à Bamako.
A mon arrivée, très peu d’européens dans les rues, il est à noté cependant que la vie au Mali a repris un peu ses droits, que les commerces qui avaient été fermé ont repris un fonctionnement normal à l’exception des hôtels destinés au tourisme restent fermés.
La pauvreté a considérablement augmentée, de nombreux mendiants se trouvent au bord des routes pour demander quelques pièces pour manger.

2-Visite à la pouponnière, remise de la dotation annuelle de 4000€ (quatre mille euros) dotation pour le lait.

3-Dès le surlendemain de mon arrivé, nous avons eu une réunion de travail à la direction Nationale autour de la question du transfert d’une quarantaine d’enfants lourdement handicapés qui vivent reclus depuis de nombreuses années à la pouponnière de Bamako dans un espace très limité sans que ne soit pris en compte leur handicap.
Depuis de nombreuses années Via Sahel Enfants d’Afrique s’est intéressée à ses enfants en vue d’un transfert vers un lieu mieux adapté à leurs problèmes. Cela n’avait pas pu se faire à ce jour faute de lieu.
Après la visite d’AMALDEME, qui est un Centre chargé de l’Handicap au Mali, il est apparu qu’un lieu serait sans doute possible, que nous sommes allés voir.
Non seulement ce lieu serait possible et nous apparaît comme un rêve.

-Grand bâtiment en bon état
-Plus bâtiments pour logements du personnel
-Grande salle (réfectoire ou autres usages)
-Nombreuses chambres pour l’hébergement des jeunes

Le Directeur a pris date le 5 février 2014, pour une réunion de travail avec les responsables de l’AMALDEME et d’autres acteurs avec visite du lieu, nous espérons très vivement que ce projet pourra aboutir.

Quelques petits emménagements restent à faire.


Il en est ressorti à l’unanimité que le transfert pourrait se faire.

Il est à noter que tous les responsables administratifs ont été renouvelés de même que tous les Ministres sont nouveaux. Un réel désir de changement s’inscrit donc dans la nouvelle ligne de ce gouvernement.

4-Rencontre avec le Ministre de la Santé qui lui aussi a demandé de reprendre le projet SAMUTEL qui semblait beaucoup l’intéresser.
Il est à noter que tous les responsables administratifs ont été renouvelés de même que tous les Ministres sont nouveaux. Un réel désir de changement s’inscrit donc dans la nouvelle ligne de ce gouvernement.

De ce fait, nous avons repris contact avec un responsable d’ORANGE en vue de reprendre le projet SAMUTEL qui avait été interrompu pendant la période difficile que vient de traverser le Mali.

5-Rencontre avec la Transfusion Sanguine, avec le Directeur National de la banque de sang pour une nouvelle dotation de poches de sang pour notre Laboratoire de Sangha où nous faisons depuis 3 ans des transfusions et souvent nous sommes en rupture de poches de sang.
Acquisition de 100 poches que nous avons fait parvenir au Laboratoire de Sangha.


ÉCOLE :

6-Il nous a été signalé par Madame KONARE, l’existence d’une école privé de plus de 600 enfants dans un quartier pauvre de Bamako avec un certain nombre d’enfants affamés qu’elle nourrit sans aucune aide.
Nous nous sommes donc rendus sur les lieux et nous avons découvert quelque chose d’invraisemblable, 8 classes avec des enfants entassés dans un amas de tôles et de bardages de paille.
Madame TIENEKE DIARRA nous a raconté comment elle a eu l’initiative de créer cette école, elle-même ayant un diplôme de secrétaire, sans travail, en voyant tous ces enfants dans les rues, sans scolarité, ni soins, elle a commencé à réunir quelques enfants en vue de leur apprendre à lire, très vite
le nombre d’enfants est devenu si important qu’elle a du rajouter des classes qui sont au nombre de 8 aujourd’hui.


Nous nous sommes donc joint à elle pour participer à la nourriture des enfants, nous avons mis à sa disposition 200.00 € mensuel jusqu’aux vacances scolaires de juillet 2014. Cette somme sera remise mensuellement par Madame KONARE qui supervisera le bon fonctionnement.

Nous envisageons de participer à la reconstruction des classes par un système de construction légère, démontable étant donné que le terrain n’est ni loué, ni la propriété de l’école.
Nous envisageons pour ce plan de construction démontable de faire intervenir un ami architecte pour en évaluer le coût
Il sera nécessaire de faire des soubassements élevés de 40 à 50 centimètres pour éviter aux enfants qu’ils aient les pieds dans l’eau au moment de la saison des pluies.
Nous ferons appel à des associations qui voudront se joindre à nous pour ce projet à des sociétés privées qui pourraient bénéficier à une défiscalisation intéressante.
Il nous semble intéressant que nous fassions un projet de construction légère, pour des établissements scolaires à bas prix, qui nous semble être mieux adapté pour mettre les enfants à l’abri du soleil et de la pluie, à moindre coût. Si cela était retenu, on peut espérer que cela pourrait être repris dans d’autre lieu.

Comme chaque fois, nous devons nous mettre en quête de réunir les fonds nécessaires à notre projet.


 

Liste des participants Maliennes et Européennes

 

Il nous manque encore 68 marraines.
Vous pouvez participer à cet entraide en vous inscrivant sur la liste des marraines,
il vous en coûtera une participation de 20 €.
Merci pour elles vous trouverez un formulaire à cette adresse

Les 140 NOMS ET PRENOMS des femmes et des 8 villages
72 NOMS ET PRENOMS des Marraines Européennes
Dolo Ogolleye
1. Anta Oeolleve
2. Aissa Kassoeué
3. Fatoumata Kodio
4. Hawa Dolo
5. Kadia Napo
6. Nani Poudiougo
7. Ramata Kassosué
8. Lamata Tapily
9. Bairé
10. Biemon
11. Sarah
12. Hawa
13. Hawa Dolo
14. Yakini
15. Hawa Doto
16. Yapa
17. Yatemelou
18. Yaoumou
19. Hawa
20. Merebara
21. Essouko
22. Fatoumata
23. Yanidiou
24. Fanta
25. Kaoussa
26. Yabintou
27. Diamel
Dolo lneuèlè
28. Aissa
29. Sama
30. Edioueo
31. Pourokounon
32. Tanou
33. Amakanou
34. Yabintou
35. Anta
36. lbssa
37. Dieneba
38. Dene
39. Hawa
Dolo Dini
40. Mamou
41. Mamou
42. Domion
43. Dimosso
44. Amvo
45. Ourole
46. Yakougnon
47. Kele
48. Mamou
49. Yairé
50. Sama
51. Tanou
52. Yaoumou
53. Naoirin
54. Yabintou
55. Yamouvon
56. Yananou
57. Yadouro
58. Anta
59. Dieneba
60. Marie Kanabaye
61. Fattoumata Kassosué
62. Yadour Yebezé
63. lnese
64. lnesse
65. Kabe
66. Hawa
67. Yadinsué
Dolo Oeol Dah
68. Hawa
69. SaliDoumbo
70. Yabinion
71. Fatou Tapilv
72. Yakousnon
73. Yananou
74. Korka
75. Aissa
76. Yalava
77. Yassin
78. Sabette
79. Eleou
80. Yabonron
81. Nimissou
82. Amea
83. Yamaimouna
84. Yabientou
85. Essouko
86. Lemou
87. Yaoumou
Dolo Gogoly
88. Yadesné
89. Yasseme
90. Tabiema
91. Yadorko
92. Yaoourolou
93. Yadinvon
94. Yatimé
95. Fatou
96. Sama
97. Yana
98. Pouroly
99. Yorou
100. Dieneba
101. Nacarou
102. lnessou
103. Balmove
104. Yassosou
105. Yapema
106. Yasseron
107. Yarso
108. Ebelou
109. lbèou
110. Ramata
111. Pilemou
Dolo Bongo
112. Wossi
113. Ereou
114. Yasserou
115. Yagossomon
116. Yassisué
117. Edielou
118. Dasui
119. Gamdio
120. Tabion Kodio
Dolo Barou
121. Yadesné
122. Yakene
123. Maman Guindo
124. Bintou Doumbo
125. Fatim Saye
126. Mariam kodio
127. Mariam Guirou
128. Aissa
129. Yaoussi
130. Gaoudagalou
131. Hawa
132. Hawa
DOLO Sangui
133. Amakana
134. .Fatoumata
135. Adama
136. Hawa
137. Leguesselem
138. Marthe Poudiouso
139. Hawa
140. Bintou Douvon
1. Armelle BARRAL
2. Fabienne BAUDON
3. Garence BAUDON
4. Geneviève GIRET
5. Jocelyne PIQUEMAL
6. Pascale FREMIOT
7. Martine RAVILY
8. Valérie JOHNSTONE
9. Graeme MORISON
10. Debra OKITIKPI
11. Anne COUEDOR
12. Françoise BACHELARD
13. Rachel SHAMASH
14. Anna SHAMASH
15. Géraldine HOUILLON
16. Moya MORISON
17. Dominique DESSART
18. Sophie LEROY
19. Béatrice GARNEREAU
20. Laurence CHARNEAU
21. Sam JONKERS
22. Tudor POWELL
23. Andréa HANNECART
24. Jane LAWRY
25. Isabelle BOUVIER
26. Laurence REGRENY
27. Béatrice CHAT
28. Anita WERMESTER
29. WinnIe NOSAL
30. Samantha NOSAL
31. Christelle CIURLIK
32. Marie-Christine JEANGERARD
33. Joseph CUZIAT
34. Jean Marie NOSAL
35. Zizou SPENALE
36. Sandrine GRYGIER
37. Evelyne VERN
38. Christine DE JAEGER
39. Elisabeth CHAILLOU
40. Fabienne BEIGBEDER
41. Christine PIERSON
42. Aline HAMOT
43. Huguette TAOUFIQ
44. Maité PAMPOULY
45. Ginette MANENC
46. Valérie BARTHEZ
47. Agnès SANRAME
48. Doreen Porter
49. Michelle GAZ
50. Marie BOUVIER
51. Maeva THOMAS
52. Elisa PEUPION
53. Agnès SANTINI- POULAIN
54. Communauté des ANAWIM
55. Michèle ESPAIGNET
56. Jeanine ISABETH
57. Babeth ISNARD
58. Sylvie MILLE
59. Roselyne MARCHAL
60. Marcel PRISER
61. Christiane TSOUO-HARVEY
62. Luce TARNAUD
63. Sue TREVOR CARTER
64. M. Dominique DUVAL
65. LEFORTIER Martine
66. Sauvêtre Mireille
67. AMELIN pauline
68. GARNEREAU .iréné
69. Catherine MARTINET
70. Dorothée DUVIVIER
71. Catherine CARMICHAEL
72. Wendy BARRE
 

Juillet 2013

Réseau des femmes maraîchères en pays Dogon

 

En décembre 2010, Madame Awa GUINDO, une personnalité de Sangha, a créé l’Association « Réseau des femmes maraichères » dont le but est de mobiliser 120 femmes qui développeront un jardin potager de 2 hectares environ.

Les cultures mises en œuvre dans ce potager réuniront, outre les oignons, légumes traditionnels Dogon, les légumes potagers les plus courants. Ceci est déjà pour le Mali quelque choses d’innovant, puisqu’il s’agit de sortir de la monoculture traditionnel du mil.
La production de ce jardin participera à l’alimentation des femmes collaborant à ce projet, cependant que le surplus de récolte sera commercialisé par elles sur les marchés régionaux.

Les autorités maliennes apportent leur contribution à cette initiative en mettant un terrain à la disposition de cette entreprise.

De son côté Madame Winnie NOSAL, Présidente de l’Association Via Sahel Enfants d’Afrique, qui œuvre au Mali depuis plus de trente ans avec des résultats remarquables, à l’ambition de réunir autour de ce projet, 140 femmes-marraines qui patronneraient chacune une de ces 120 femmes maliennes, pour permettre notamment l’acquisition du matériel nécessaire, des engrais et des semences et achever le financement du creusement, en cours actuellement, d’un puits.

Dans ce but, il sera demandé aux marraines, en dehors de leur mobilisation, une contribution de 20 euros, l'Association Via Sahel Enfants d'Afrique, recherchera de son côté, les sommes complémentaires pour parachever le financement de l'ensemble de ce projet.

Domaine de Sautou le 5 novembre 2013

Winnie NOSAL

Domaine de Sautou
82160-CASTANET/Caylus
France

Tél. 05 63 65 72 64
Fax. 05 63 67 01 79

Mail : nosalw@wanadoo.fr
SITE: www.viasahel-enfantsdafrique.fr
Mail Association: contact@viasahel-enfantsdafrique.fr


Le Mot du Président (juin 2013)

Pourquoi il faut aider le Mali !

Comme vous le savez, c'est au Mali que notre association Via Sahel Enfants d'Afrique, intervient depuis une trentaine d'années, grâce aux donations généreuses de tous ses membres. Ce pays fait aujourd'hui l'actualité bien malgré lui, suite aux agressions répétées depuis un an, de groupes terroristes islamiques.

Heureusement, à l'heure où nous écrivons, la situation a basculé. Bien qu'ayant fait cavalier seul, (Une Europe absente et des Etats Unis très discrets), l'opération militaire de la France est un quasi succès. Mais la situation reste fragile et des élections nationales sont organisées fin Juillet pour redonner à ce pays la légitimité démocratique qui lui manque encore.

Le moment est donc peut-être venu de s'interroger sur les raisons de notre engagement au Mali et sur l'importance que nous attachons, depuis un certain temps déjà, à sa population, à ses enfants des rues plus particulièrement et à son avenir, à un moment où tous en ont particulièrement besoin.

Certes, tout le monde politique s'accorde pour dire que nous en avons terminé avec la Françafrique et ses vieux démons coloniaux…. Mais après quelques 150 années de colonisation, pas toujours glorieuse, et un épisode marxiste d'une vingtaine d'années, nous étions plusieurs à penser qu'il ne fallait pas laisser la situation de ce pays se dégrader et annuler les efforts de développement soutenu à bout de bras par la communauté internationale.

Bien évidemment, tout n'est pas résolu, loin de là, malgré de nombreux points positifs. En particulier, une complémentarité exemplaire avec l'armée du Mali et du Tchad, pas d'enlisement à l'Afghane, et une quasi éradication des divers mouvements terroristes. Tout au moins on voudrait le croire … Plus inquiétant toutefois : pas de retour des otages français, une réunification/ réconciliation du Nord et du Sud qui reste à faire, un Etat en miettes et une armée toute puissante, un pays mis à mal avec l'arrivée massive de la drogue et des élections difficiles à organiser en Juillet, en si peu de temps.

Pour ce qui nous concerne, c'est tout aussi inquiétant. Le tourisme ayant mis la clé sous la porte, ce sont des dizaines de milliers d'emplois qui ont disparu, des dizaines de milliers de famille qui retournent à l'état de subsistance, des dizaines de milliers d'enfants à la recherche de trois sous pour survivre et prêts à tout pour s'en sortir.

Dans ce contexte, avec le retour de notre intermédiaire à Sangha, un moment déplacé pour des raisons de sécurité, notre association a repris intégralement ses activités traditionnelles d'aide alimentaire aux enfants des rues, à la pouponnière, à l'hôpital et à son laboratoire d'analyse (voir la lettre ci-jointe du Dr.Cuziat, pharmacien membre de l'association Biologie sans Frontières de passage dans la région) et à la maternité, dont les besoins en cette période troublée sont gigantesques.

Plus que jamais, nous avons besoin de votre aide directe et de votre participation généreuse aux activités que nous prévoyons cet été : ….


Le Mot du Président (mars 2013)


la grande tombola
"Une marionnette pour le Mali"

Via Sahel Enfants d'Afrique et Ty-Théâtre organisent une grande tombola au profit des enfants du Mali .
Le tirage aura lieu fin septembre 2013 au cours d' un week-end festif. (Rendez vous pour voir Polichinelle, le vrai !)

Depuis plusieurs années, Ty-Théâtre a fondé une antenne Via Sahel Enfants d'Afrique- Bretagne et participe à toutes les actions de l'Association mère en Afrique.

Un spécialiste du théâtre de marionnettes, Gilles Martinet réalise dès à présent une magnifique marionnette pour le lot de notre tombola . Vous pourrez en suivre la fabrication en vous abonnant à la news letter Dites le à vos amis, transmettez leur notre adresse mail.

Cette tombola a pour objet de financer un programme alimentaire pour les enfants en très grandes difficulté que nos associations financent depuis longtemps. Ces difficultés alimentaires se sont lourdement aggravées en raison des évènements récents (instabilité politique, guerre)

Nous demandons à toutes les personnes sensibilisées par les graves problèmes auxquels sont confrontés les enfants du Mali de participer à nos actions, en achetant des billets de tombola et en nous aidant aussi à les vendre dans leur entourage. Il suffit de nous appeler aux numéros suivants :

02 98 54 63 31
Ou
05 63 65 72 64

Ou de nous envoyer vos coordonnées par mail aux adresses suivantes pour que nous puissions vous expédier des carnets à vendre :

Lot et Garonne

Ou

Bretagne

Le tirage de la tombola aura lieu fin septembre 2013 et la date de limite de retour des carnets sera le 15 septembre 2013 au plus tard.

Ouverture de la tombola
Samedi 6 avril 2013 à 20h00
au Ty Théâtre (Bretagne 29)

Bande annonce de la soirée réalisée par Rudy Garcia de Ty Catch


Le Mot du Président (février 2013)

Chers Membres, Chers Amis

Le 16 et 17 février 2013 a eu lieu un marché aux puces au Domaine de Sautou. De nombreuses personnes ont répondu à notre appel, le nombre d’objets et leur qualité était très exceptionnelle.
Chacun a pu y trouver son bonheur. Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont contribué à cet évènement et ont accepté de vendre leurs objets personnel au profit de l’Association.
Nous voulons particulièrement remercier Jane et Colin qui sont à l’origine de cette initiative ainsi que Valérie et Malcom qui ont su faire largement éco de cette manifestation.
Le montant de la vente des objets s’élève à un peu plus de 1500.00 €, entièrement consacré aux enfants du Mali.
Nous remercions tous les participants sans oublier les personnes qui ont fait toutes ces belles pâtisseries, qui ont contribué au plaisir et à la convivialité de ces journées.

Jean Marie Nosal


Le Mot du Président (Janvier 2013)
Chers Adhérents et amis

 

La guerre a commencé, c'est bien triste de parler de guerre, quand on aimerait que se soit la paix et la négociation qui ait triomphé. Mais pouvait-on faire autre chose ?
Ce qui se passait dans le nord, la violence, les mutilations, l'asservissement, la violence faite aux enfants et aux femmes était absolument insupportable et inacceptable. Il fallait mettre un terme à toutes ces horreurs.
Espérons que ce triste dénouement qu'est toujours la guerre, amènera, à nouveau, la paix, la sérénité, le travail, la démocratie, la joie de vivre que nous connaissons au peuple Malien.
Nous joignons à ce petit mot, les résultats du laboratoire de sangha que nous venons de recevoir, et qui continue de fonctionner malgré les évènements ainsi qu'une lettre du professeur CUZIAT.

Jean Marie NOSAL


 

Le Mot du Président (20 Décembre 2012)
Chers Adhérents et amis

Rentré du Mali où je viens de passer une dizaine de jours, j'ai dû cette fois ci abréger mon séjour, en raison d'une situation dégradée, voire dangereuse. La situation à Bamako devient difficile, la plupart des hôtels et restaurants sont fermés en raison de la désertion des touristes. Le commerce et les administrations marchent au ralenti, au rythme des manifestations de rue nombreuses et quotidiennes où les uns demandent de partir en guerre au plus vite et les autres au contraire de rechercher la paix. La nourriture se fait plus rare, les coups d'état se multiplient et tout le monde est dans l'attente, préoccupé ou exalté devant l'arrivée massive d'armements de toutes sortes. L'absence d'autorité politique stable fait défaut et il est difficile de prévoir la suite.

Dans ce contexte nouveau et difficile, je me suis rendu à la Pouponnière pour constater une nette augmentation du nombre d'enfants, allant de pair avec la modification de la loi interdisant désormais l'adoption pour les étrangers. Tout aussi inquiétant, la présence d'enfants handicapés perturbe considérablement son bon fonctionnement. En conséquence, notre désir de leur trouver un lieu adapté à leur handicap prend tout son sens et je me suis rendu à Sakina, à une dizaine de kms de Bamako où nous avons repris nos pourparlers avec un centre susceptible de les accueillir. J'ai immédiatement proposé d'aménager une adduction d'eau qui n'existe pas pour le moment. Par ailleurs, nous avons re-provisionner la dotation d'une épicerie sociale dans le village de ….. où il n'existait jusqu'alors aucun commerce.

Rejoint à Bamako par plusieurs responsables de nos activités à Sangha, nous avons fait le point sur nos opérations en cours : la maternité, l'hôpital, le laboratoire d'analyses médicales, les enfants des rues et les écoles. Accompagné du responsable du laboratoire, j'ai pu obtenir du Centre National de Transfusion Sanguine une diminution du coût de la transfusion grâce à une donation supplémentaire de notre association et j'ai prévu de pourvoir à l'achat d'un nouveau réfrigérateur. En échange, ce Centre a accepté de faire une dotation annuelle de poches de sang et de transfuseurs, selon leurs disponibilités. J'ai enfin réitéré ma demande que notre collaborateur et permanent sur place, André Vallet, se rapproche avec toute sa famille de Bamako, son domicile actuel se trouvant dans une zone gravement menacée.

Toujours à Bamako, j'ai fait procéder à un examen contrôle de l'enfant que nous avions fait opérer à Toulouse il y a quelques années et qui se porte à merveille avec l'aide des médicaments que nous continuons de lui apporter. Enfin, nous avons désigné Mme Nafitou Konaré (……) pour nous représenter en permanence à Bamako.
Pour toutes ces raisons, il est instamment nécessaire de poursuivre plus que jamais nos activités pour contribuer à pallier la souffrance des populations les plus vulnérables en cette période de crise, les enfants et les personnes âgées.

J'en profite pour vous transmettre à tous et à toutes nos meilleurs vœux pour les fêtes de fin d'année ainsi qu'une année 2013 pleine de joie et de bonheur.

 


Actualites


Novembre 2012

Mali : des experts internationaux élaborent le «concept stratégique» de l’intervention dans le Nord.

LIRE LA SUITE ICI


Assemblée générale 2012

Bonjour à tous

Chères adhérentes, chèrs adhérents,

Nous vous informons que notre assemblée générale aura lieu le :
20 octobre 2012 à 18h30.
Cette assemblée se poursuivra par un dîner auquel vous êtes tous conviés.

Ordre du jour :

Examen des comptes, bilan général, situation au Mali, les projets.
Si vous ne pouvez pas être présent et souhaitez vous faire représenter, veuillez nous faire parvenir une procuration en indiquant les mentions :
Nom, prénom, donne procuration à Mr ou Mme, daté et signé à retourner à l'adresse suivante :
Association Via Sahel Enfants d'Afrique Domaine de Sautou 82160 CASTANET
pour nous informer de la personne qui vous représentera en cas de vote de l'assemblée.

En espérant vous voir nombreux lors de cette assemblée générale, nous vous remercions pour toute votre attention.

A bientôt

Le Bureau de Via Sahel Enfants d'Afrique.


Septembre 2012

Marion Wilson a organise le 29 septembre à 16 heures
au Jardin de La Mothe Salles Courbatiers 12260 .

Musique et poésie d'un jardin en septembre.
un récital sur Debussy, Offenbach, Jacques Bresler et Handel ........avec,
Sally Bradshaw, chanteuse classique anglaise de grande renommée et Micheline Pinoncely au piano.
Les recettes du concert seront reversées à l'association.

Il est à saluer la qualité de la fête organisée par Marion et Arty dans leur magnifique demeure et jardin.
Un programme musical d'une très grande richesse, avec la diva Sally Bradshaw venue tout droit de Londres accompagnée par Micheline Pinoncely pianiste de la région dont les notes s' égraines sur un merveilleux piano.

 

Sans oublier, de jeunes talentueux artistes qui ont qui ont fait l'enchantement de tous, le tout accompagné par les poèmes lu par Marion et récité en anglais.
Plus de 110 personnes étaient présentes et ce fut un enchantement.

A la demande de Marion, Jean Marie Nosal a indiqué les difficultés rencontrées, pour se rendre en Afrique c'est la guerre avec toute l'horreur que cela comporte pour les populations, la récession entre le nord et le sud l'institution de la charia par les groupes extrémistes qui ce sont implantés dans toute cette partie du pays, en prévision de la reconquête, enrôlent de très jeunes enfants.

 

Malgré les difficultés rencontrées par la situation actuelle l'association continue ses actions médicales, le laboratoire fonctionne, ainsi que la maternité, à mopti les repas des enfants de la rue sont normalement distribués à Bamako l' horphelinat continu à recevoir nos subsides.
Restant en suspens l'installation du centre nutritionnel qui était en train de se construire à Sangha en raison des événements. Ce centre avait pour objet d'intervenir auprès des enfants de 1 à 5 ans pour des raisons de carence alimentaire grave. Dès que possible les travaux reprendront.

 

Août 2012

ASSOCIATION VIA SAHEL ENFANTS D'AFRIQUE ET DE BAMAKO

Domaine de Sautou
82160 CASTANET CAYLUS
Tél : 05 63 65 72 64
Via Sahel enfants d'Afrique.

Chers amis,

La soirée du 18 août dernier (2012) à Sautou a été pour nous et pour l'association un immense succès.
Plus de cent cinquante personnes y ont assisté, plus de sept cent billets pour la tombola avaient été vendu
et c'est avec une grande joie que la gagnante s'est trouvée être la soeur d'un ami adhérent de l'association.
Bien entendu le bilan de cette soirée est positif et il s'élève à sept milles euros.
Grace à cette nouvelle rentrée l'association va pouvoir mener à bonne fin la mise en oeuvre d'un centre nutritionnel
dans la région de Mopti-Sangha qui couvrirait les besoins de dix mille enfants.
Merci à tous et particulièrement à nos amis qui ont assumé l'organisation de cette soirée
qui était très réussie et qui ont également participé à la vente des billets de la tombola.
Trés bientôt nous espèrons organiser une nouvelle manifestation
à la quelle vous serez convié et qui, je l'espère de tout coeur remportera encore plus de succés.
A ce sujet :

Marion Wilson organise aussi le 29 septembre à 16 heures
La musique et la poésie d'un jardin en septembre.
un récital sur Debussy, Offenbach, Jacques Bresler et Handel ........avec,
Sally Bradshaw ,chanteuse classique anglaise de grande renommée et Micheline Pinoncely au piano.
Les recettes du concert seront reversées à l'association.

Cocktail offert, entrée dix euros.

au Jardin de La Mothe Salles Courbatiers 12260 .

Bien amicalement à vous tous

La Présidente

Winnie


Avril 2012

Les évènements récents du Mali mettent en grandes difficultés toutes les associations qui interviennent au Mali.
Ainsi nous avons conseillé au permanent de Via Sahel de quitter Sangha pour des raisons de sécurité, lui et sa famille. Le ministère des affaires étrangères a demandé à ses ressortissants de quitter le pays le plus tôt possible.
Tous ces évènements s’ajoutent à une famine endémique dans la partie nord du pays et une grande sécheresse qui laisse inexorablement imaginer le pire.
Bien sur nous ne pouvons pas actuellement nous y rendre et nous devons activement travailler pour pouvoir intervenir dés que possible le moment venu.
Nous joignons un document de l’Ambassade de France au Mali faisant état de la situation sanitaire du pays.
Un autre document nous demande quels sont nos besoins urgents dans les infrastructures que nous avons en place ou nouvelles.
Nous les informons que nous avons besoin de fonds en ce qui concerne le centre nutritionnel pour les enfants de la région de Sangha et Bandiagara. Objet de la future mission qui était prévue avec la société MISOLA.
Par retour de ce document qui évalue les besoins des ONG en place, nous leur faisons savoir que l’infrastructure est en place prête à fonctionner avec le personnel. Seul les fonds manquent pour acheter les farines pour les enfants qui ont des besoins extrèmements importants.
Nous faisons appel aussi dans cette situation d’urgence à toutes les personnes qui souhaiteraient intervenir par leurs dons ou leurs actions pour nous aider dans ce contexte très inquiétant.
Nous vous remercions pour toute votre attention.

Bulletin d’adhésion format PDF


Mai 2012

Tombola

En raison des très graves événements survenus récemment au Mali, nous organisons une tombola exceptionnelle.
En effet les conflits qui se sont installés dans le nord du pays ont provoqué un exode des populations vers les pays limitrophes : Niger, Mauritanie et Burkina Faso auquels s’est ajoutée une sècheresse sévère.
Cette situation nouvelle plonge les populations locales dans une situation de grande famine dont les femmes et les enfants sont les principales victimes.
Une fois de plus, nous faisons appel à votre générosité.

Le lot principal de la Tombola est cette magnifique porte Dogon estimée entre 3500 et 4000 € et le tirage aura lieu le 18 août 2012 au Domaine de Sautou, à l’occasion d’une fête africaine et d’un dîner auquels vous êtes invités.
Merci de participer à cet événement en achetant des billets et en nous aidant à les vendre dans votre entourage. Pour cela, il vous suffit de téléphoner au 05 63 65 72 64 ou nous adresser un courriel pour que nous vous adressions des carnets en écrivant à :
nosalw@wanadoo.fr.

Vous pouvez également être adhérent à notre association en versant une cotisation de 25€ ou en effectuant, selon votre choix, un virement mensuel de 10€, qui nous permet de nourrir un enfant toute une année et ainsi mieux préparer son avenir.
Veuillez trouver ci-joint le bulletin d’adhésion à remettre à votre banque et nous renvoyer la partie supérieure en indiquant votre nom et coordonnées. Il vous sera adressé une carte d’adhérent par retour ainsi qu’un reçu fiscal annuel.

Bulletin d’adhésion format PDF

info Bretagne

Chères amies, chers amis !

Je suis très heureuse de vous saluer en ce printemps, 5 mois après notre Marché de Noël, qui a eu beaucoup de succès grâce à votre générosité et bonne volonté. (900 euros collectés). Nous vous remercions toutes et tous au nom de Via SAHEL Enfants d'Afrique et de Bamako.

Nous continuons nos projets au Mali, mais, comme vous le savez, la situation aujourd'hui est compliquée au Nord du pays. Les missions continuent, mais beaucoup de dégâts ont été faits.

Encore une fois je vous contacte pour vous demander une faveur, car nous organisons une collecte de vêtements (bébé, enfants, adultes) et matériel puériculture. Donc si vous avez des vêtements que vous pouvez nous donner, je serai très heureuse de venir les chercher. (Ou si vous pouvez, déposez-les au Ty Théâtre-59 Hent St Cadou-29950 Gouesnac'h. Le départ est prévu pour le 13 mai 2012. Contactez-moi par email château.de.penfrat@free.fr ou au 06 33 33 37 63 pour les détails.

Merci beaucoup !

Barbora

Via SAHEL Enfants d'Afrique
Antenne Bretagne
59 Hent St Cadou
29950 Gouesnac'h

Propriété: "Via Sahel Enfants d’Afrique"  Conception et réalisation avec : Ty Théâtre